• Description
  • Benefits
  • Indications
  • In Practice

fleche_rouge COMPOSITION

 

UrgoStart Border est un pansement fortement absorbant, imperméable et prêt à l’emploi, imprégné de la matrice cicatrisante TLC COSF, innovation des Laboratoires URGO.

Ce pansement est composé de :

Image2

fleche_rouge

LA TLC

 

MODE D’ACTION

La TLC-NOSF interagit avec le micro-environnement de la plaie en limitant l’excès de protéases* présent dans les plaies chroniques, ce qui rétablit l’équilibre biochimique de la plaie pour favoriser une cicatrisation plus rapide. La TLC crée un milieu humide, favorise la prolifération des fibroblastes et garantit la non-adhérence du pansement pour un changement indolore.

 

*Des études sur les mécanismes physiopathologiques de la cicatrisation ont démontré le rôle essentiel des protéases (MMP) dans la persistance des réactions inflammatoires et le ralentissement de la cicatrisation 4,5,6,7 .

Les protéases sont des enzymes qui participent au processus de nettoyage physiologique des plaies en les préparant pour la cicatrisation.

Cependant, lorsque le tissu sous-cutané est ischémique, par exemple dans l’artériopathie ou le diabète, la présence des protéases devient excessive, ce qui provoque une inflammation persistante et une destruction du derme 3. Cet excès de protéases a été observé dans l’ulcère du pied diabétique, qui sont les trois principaux types de plaies chroniques 4,5,6,7 .

 

1 Schmutz JL., Meaume S., Fays S., Ourabah Z., Guillot B. Thirion V., Collier M., Barrett S., Smith J., Bohbot S., Dommartin A. Evaluation of the nano-oligossaccharide factor lipido-colloid matrix in the local management of venous leg ulcers : results of a randomised, controlled trial. Int Wound J. 2008 ; 5 : 172-82. 2 Modèle de Markov coût-efficacité vie entière. Rapport Statésia – Décembre 2010. 3 Meaume S. et al. A randomized, controlled, double-blind prospective trial with a Lipido-Colloid Technology-Nano-OligoSaccharide Factor wound dressing in the local management of venous leg ulcers. Wound Repair and Regeneration 2012 (july/august) volume 20 issue 4 ; pages : 500-511. Vitesse de cicatrisation = 10,83 mm2 / jour versus 5,15 mm2 / jour – p = 0,0056. 4 Kirsner et al. Wounds, 2002,vol 13, N°3, May/june, 5 R Lobmann. Diabetologia 2002 ; 45:1011–1016 6 Y Liu. Diabetes Care 2009; 32:117–9 7 A Moore. Wound Rep Regen 2009;17:832-39


This website is an international website. Some products or sizes can therefore be unavailable in some countries. For more information, please contact us.

fleche_rougeBENEFICES POUR LES SOIGNANTS

 

  • Cicatrise deux fois plus vite qu’un pansement hydrocellulaire neutre 1
  • Evite la chronicité des plaies avec les risques de complications et d’infections associés
  • Traitement économique 2
  • Adapté au plaies très exsudatives
  • Peut rester en place jusqu’à 7 jours: moins de renouvellements et de pansements
  • Très pratique  pas besoin de système de maintien

 

fleche_rougeBENEFICES POUR LES PATIENTS

 

  • Guérison plus rapide 13
  • Evite la chronicité des plaies avec les risques de complications et d’infections associés
  • Améliore la qualité de vie du patient 3
  • N’adhère pas à la plaie : renouvellement atraumatique et indolore
  • Bonne tolérance
  • Très conformable et très confortable

 

fleche_rougeBENEFICES POUR LA PLAIE

 

  • Cicatrise deux fois plus vite qu’un pansement hydrocellulaire neutre 1
  • Evite la chronicité des plaies avec les risques de complications et d’infections associés
  • Neutralise l’excès de protéases
  • Cicatrisation en milieu humide
  • Prolifération des fibroblastes
  • Absorption verticale et rétention des exsudats
  • N’adhère pas à la plaie (n’abime pas les tissus néo-formés)
  • Protège et améliore l’état de la peau péri-lésionnelle

 

1 Schmutz JL., Meaume S., Fays S., Ourabah Z., Guillot B. Thirion V., Collier M., Barrett S., Smith J., Bohbot S., Dommartin A. Evaluation of the nano-oligossaccharide factor lipido-colloid matrix in the local management of venous leg ulcers : results of a randomised, controlled trial. Int Wound J. 2008 ; 5 : 172-82. 2 Modèle de Markov coût-efficacité vie entière. Rapport Statésia – Décembre 2010. 3 Meaume S. et al. A randomized, controlled, double-blind prospective trial with a Lipido-Colloid Technology-Nano-OligoSaccharide Factor wound dressing in the local management of venous leg ulcers. Wound Repair and Regeneration 2012 (july/august) volume 20 issue 4 ; pages : 500-511. Vitesse de cicatrisation = 10,83 mm2 / jour versus 5,15 mm2 / jour – p = 0,0056.

UrgoStart Border est indiqué pour les paies chroniques modérément à fortement exsudatives (ulcères, escarres, plaies du pied diabétiques, plaies aiguës chronicisées)

La version anatomique est recommandée pour les plaies chroniques exsudatives situées au niveau du sacrum (escarres sacrées).

 

fleche_rouge MODE D’EMPLOI

 

ApplicationCapture7

  • Nettoyer la plaie selon le protocole de soin habituel
  • Si un antiseptique est utilisé au préalable, rincer soigneusement la plaie au sérum physiologique avant d’applique UrgoStart Border
  • Sécher la peau  péri-lésionnelle avec attention
  • Retirer les ailettes de protection
  • Appliquer la face micro-adhérente d’UrgoStart Border sur la plaie (la bordure siliconée devant être au moins à cm de la plaie)
  • Appliquer doucement le pansement sur la plaie
  • Appliquer une bande de compression lorsque que celle-ci est prescrite

 

Renouvellement du pansement

UrgoStart Border est à renouveler tous es 2 à 4 jours, et peut être laissé en place jusqu’à 7 jours selon le volume d’exsudat et les conditions cliniques propres à la plaie.

La durée de traitement préconisée par UrgoStart Border est de 8 semaines minimum, UrgoStart Border peut être utilisé jusqu’à cicatrisation complète.

 

fleche_rougePRECAUTIONS D’EMPLOI

  • Incluant une couche sur-absorbante, la compresse centrale ne doit pas être découpée. Cependant, les bords adhésifs siliconés peuvent être découpés avec du matériel stérile afin de se conformer aux différents reliefs anatomiques.
  • Si la plaie présente des signes de colonisation bactérienne importante, il est conseillé de traiter préalablement la composante bactérienne avant d’initialiser le traitement par UrgoStart Border.
  • Dans le cas d’un ulcère atypique présentant un induraion ou un excès de bourgeonnement, le traitement par UrgoStart Border ne sera initialisé qu’après avoir vérifié l’absence de dégénérescence de l’ulcère afin de ne pas en retarder le diagnostic.
  • Des sensations éventuelles de picotement voire de sensations douloureuses ont été rapportées principalement en début de traitement avec UrgoStart Border. En rapport avec la reprise du processus cicatriciel, celles-ci ne justifient que rarement la suspension de traitement.
  • En l’absence de données cliniques dans les plaies aigües non compliquées et dans le cadre de l’Epidermolyse Bulleuse (quelle que soit son ancienneté), l’utilisation d’UrgoStart Border n’est pas recommandée.
  • Couper l’excédent de la pilosité au plus près de la peau pour assurer un bon contact avec la plaie.
  • En cas d’utilisation concomitante avec une crème, une pommade, un onguent, une émulsion, laisser sécher la peau avant l’application du pansement.
  • UrgoStart Border ne doit pas être utilisé en caisson hyperbare.
  • Conditionnement individuel stérile à usage unique : la réutilisation d’un pansement à usage unique peut provoquer des risques d’infection.
  • Ne pas re-stériliser le pansement.
  • Vérifier l’intégrité du protecteur de stérilité avant usage. Ne pas utiliser si l’emballage est endommagé.

fleche_rouge  CONTRE-INDICATIONS

  •  Au risque d’en retarder la prise en charge adaptée, UrgoStart Border est contre-indiqué dans les plaies cancéreuses et les plaies fistuleuses révélatrices d’une abcédation profonde.
  • Ne pas utiliser UrgoStart Border en cas de sensiblité connue au pansement.

This website is an international website. Some products or sizes can therefore be unavailable in some countries. For more information, please contact us.
Last update : 17 décembre 2018